Passer au contenu principal

Gare au matériel de marketing frauduleux. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Refinancement d’un prêt hypothécaire

Novembre 2022 – Temps de lecture : 15 min

Points à retenir

  • Le refinancement implique de rembourser votre prêt hypothécaire et de le remplacer par un nouveau selon des modalités différentes.

  • Plusieurs raisons peuvent pousser une personne à opter pour un refinancement, par exemple pour financer des rénovations, acheter une autre maison, ou servir d’autres objectifs d’épargne.

  • Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte lorsque vous décidez de refinancer votre prêt hypothécaire, comme le montant de valeur nette auquel vous pouvez accéder, la pénalité pour remboursement anticipé et le renouvellement de votre prêt hypothécaireS’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Partager

En quoi consiste un refinancement?

Par « refinancement d’un prêt hypothécaire », on entend le processus qui consiste à rembourser votre prêt hypothécaire actuel en le remplaçant par un autre.

Le refinancement hypothécaire permet d’utiliser la valeur nette que vous avez accumulée à l’égard de votre maison pour libérer des liquidités. Ces liquidités peuvent servir à peu près à tout : effectuer des rénovations ou engager d’autres dépenses importantes, comme l’achat d’une voitureS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, le paiement de droits de scolarité pour des études postsecondairesS’ouvre dans une nouvelle fenêtre ou le démarrage d’une entrepriseS’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Dans certains cas, les gens peuvent utiliser la valeur nette accumulée dans le cadre d’un refinancement hypothécaire pour rembourser des dettes à taux d’intérêt élevé, notamment des dettes sur carte de crédit.

Le processus de refinancement de votre maison est plutôt simple; en fait, la demande est semblable à celle visant à obtenir un prêt hypothécaireS’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Quand devriez-vous refinancer?

Une raison courante de refinancer est pour obtenir un taux d’intérêt plus bas.

Lorsque les taux changentS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, vous pourriez envisager un refinancement pour obtenir un taux plus bas et ainsi payer moins d’intérêts chaque mois. Bien qu’il s’agisse d’une motivation courante, ce n’est pas la seule raison pour laquelle une personne envisage un refinancementS’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Le refinancement peut également s’avérer une option chaque fois que vous avez besoin d’accéder à la valeur nette de votre maison ou, en d’autres mots, de réduire les paiements mensuels de votre dette afin de libérer des liquidités pour votre prochain achat ou projet important.

Cela pourrait comprendre :

Le refinancement peut être une option chaque fois que vous avez à payer pour une dépense importante, mais que vous préférez ne pas toucher à l’argent immobilisé dans d’autres placements comme un régime enregistré d’épargne-études (REEE)S’ouvre dans une nouvelle fenêtre ou un régime enregistré d’épargne-retraite (REER)S’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Quel montant pourriez-vous obtenir?

En vertu des règlements actuellement en vigueur, vous pourriez emprunter jusqu’à 80 % de la valeur estimative de votre maison.

De ce montant, vous devez soustraire :

  • Le solde de votre prêt hypothécaire
  • Le montant total de votre marge de crédit adossée à un bien immobilier (MCBI) (le cas échéant)
  • Tout prêt garanti par votre maison

Essentiellement, plus vous avez remboursé de capital sur votre prêt hypothécaire, plus le montant auquel vous aurez accès lors d’un refinancement sera élevé.

  • Prenons un exemple. Supposons que la valeur de votre maison est de 850 000 $ et que vous remboursez votre prêt hypothécaire depuis un certain temps de sorte qu’il ne vous reste que 500 000 $ à payer. Dans un tel scénario, 80 % de la valeur de votre maison équivaut à 680 000 $. Et puisqu’il vous reste encore 500 000 $ à rembourser, vous avez accès à une valeur nette d’environ 180 000 $.

Cet exemple est fourni à titre indicatif seulement. Chaque situation peut varier en fonction de circonstances particulières.

Derniers points à considérer

Si vous songez à refinancer votre prêt hypothécaire, vous devez tenir compte de quelques facteurs avant de prendre votre décision : 

L’incidence sur votre cote de solvabilité

Lorsque vous refinancez votre prêt hypothécaire, essentiellement, vous remboursez votre prêt hypothécaire et en prenez un autre. Chaque fois que vous présentez une demande pour un prêt, votre prêteur effectue une enquête de solvabilité, ce qui aura une incidence sur votre cote de crédit et sera visible pour les autres prêteurs. Cependant, le fait d’effectuer des paiements hypothécaires réguliers contribuera à renforcer votre cote de crédit. Voilà un élément à garder à l’esprit si vous songez à demander bientôt d’autres prêts, comme une carte de crédit ou une marge de crédit.

Pénalité pour remboursement anticipé

Votre prêteur peut vous facturer une pénalité pour remboursement anticipé pour refinancer votre prêt hypothécaire. Selon l’importance de cette pénalité, il peut ne pas être financièrement intéressant de rompre votre contrat, car le montant que vous recevrez sera beaucoup moins élevé après la pénalité.

Autres options pour votre prêt hypothécaire

Il se peut qu’après avoir songé à un refinancement, vous ne soyez pas sûr que ce soit la bonne solution pour vous. Dans ce cas, il y a peut-être d’autres options à envisager, comme le renouvellement de votre prêt hypothécaireS’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Les renseignements fournis sont fondés sur les lois, les règlements et les autres règles en vigueur s’appliquant aux résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations sont susceptibles de changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.