Idées et conseils

Quel montant devrais-je consacrer à l’achat d’une voiture?

Partager

Dénichez la voiture parfaite pour vous tout en gardant le contrôle de vos finances

Avec le loyer et les versements hypothécaires, les frais d’achat d’une voiture peuvent accaparer une grosse part du budget d’un ménage moyen au Canada. Selon le prix, le mode de paiement choisi (financement, location ou versement en espèces) et la consommation d’essence, l’achat d’une voiture peut coûter des centaines de dollars chaque mois – parfois même davantage.

Étant donné que le Canada est reconnu pour ses grands espaces, de nombreuses personnes n’ont tout simplement pas le choix d’avoir un véhicule… De plus, il faut tenir compte du fait que les Canadiens ont une obsession pour la conduite et que l’industrie automobile occupe une place importante dans l’histoire du pays. La voiture a donc constitué un élément clé de la culture canadienne pendant au moins un siècle, et cela ne changera pas de sitôt.

Plusieurs Canadiens doivent utiliser une voiture, mais n’ont pas quelques milliers de dollars à portée de main pour en acheter une. Alors, comment peut-on acheter un véhicule sans défoncer son budget et éroder les fonds qui pourraient être utilisés à d’autres fins?

  1. Prendre son temps

    Le conseil le plus important pour les gens qui veulent économiser de l’argent lors de l’achat d’une voiture est plutôt simple : il faut prendre son temps. Plutôt que de vous précipiter chez le concessionnaire automobile le plus près de chez vous, faites vos recherches; allez en ligne et examinez les données sur les voitures qui pourraient convenir à votre budget et répondre à vos besoins.

    En règle générale, il existe au moins une demi-douzaine d’options offertes pour un type de véhicule donné, qu’il s’agisse d’une voiture compacte, d’une camionnette, d’un véhicule utilitaire sport, etc. Il suffit de déterminer quelle option a reçu d’excellentes cotes de sécurité et de performance avant de vérifier quels véhicules sont vendus dans votre région. Certains services, comme l’application autoHEBDO, vous indiquent même comment le prix d’un véhicule se compare avec celui d’autres voitures similaires qui sont en vente dans votre région.

  2. Choisir entre la location et le financement

    Dans une situation idéale, vous auriez assez de liquidités pour acheter une voiture au comptant. Toutefois, les voitures sécuritaires et fiables peuvent coûter très cher et les personnes qui disposent de sommes importantes en espèces sont plutôt rares. Si vous n’avez pas ce genre de somme pour acheter la voiture voulue, vous devrez choisir entre deux modes de paiement : la location ou le financement.

    En ce qui concerne le financement, vous remboursez le prix de votre voiture à long terme, ce qui sous-entend l’objectif de devenir propriétaire de votre moyen de transport. Le concessionnaire devrait être en mesure de vous proposer un prêt.

    Pour ce qui est de la location, vous effectuez un versement mensuel pendant une période déterminée – habituellement durant quelques années – avant de rendre le véhicule au concessionnaire ou de l’acheter à la fin de la période. Comme l’objectif ultime n’est pas toujours de devenir propriétaire de la voiture, les paiements de location sont généralement moins élevés, mais après la période de paiement, vous n’aurez rien en retour. N’oubliez pas que les locations comportent souvent des limitations en matière de modification du véhicule (comme l’amélioration du moteur ou d’autres pièces) et de kilométrage.

    Dans ces deux cas, le plus important est d’obtenir le plus bas taux d’intérêt possible, ce qui vous aidera à diminuer le montant qui ira à payer ce type de frais.

  3. Ne pas oublier les taxes et les frais applicables

    Les concessionnaires incluent rarement les taxes et les frais applicables dans leurs publicités. Lorsqu’on les additionne, ces montants peuvent faire grimper la facture de milliers de dollars. Le simple fait d’ajouter les frais applicables au montant total peut changer considérablement vos versements mensuels.

  4. Appeler votre compagnie d’assurance

    Le remboursement du prêt automobile n’est qu’un volet de l’achat d’une voiture. L’assurance automobile constitue une autre dépense importante à cet égard. Selon le véhicule choisi et votre dossier de conduite, ce type d’assurance pourrait vous coûter des centaines de dollars mensuellement1.

    Afin de vous préparer à assumer ces frais, appelez votre compagnie d’assurance à l’avance afin d’obtenir une estimation. N’oubliez pas que bien des compagnies d’assurance vous permettent de payer sur une base mensuelle, semestrielle ou annuelle.

  5. Estimer les coûts de réparations

    Le fait d’être propriétaire d’une voiture comprend souvent le remboursement d’un prêt, le paiement de primes d’assurance et un troisième type de coût : l’entretien de la voiture afin qu’elle soit en bon état et qu’il soit sécuritaire de la conduire. Il est important de savoir que certains véhicules sont beaucoup plus coûteux à entretenir que d’autres.

    De façon générale, plus l’endroit où la voiture et ses pièces sont fabriquées est à proximité de vous, moins cela vous coûtera cher d’entretien (il peut y avoir des exceptions).

  6. S’informer à propos d’une garantie

    Si vous décidez d’acheter un véhicule dont l’entretien est dispendieux, il peut être judicieux de souscrire une garantie qui couvrirait les coûts de réparations. Si vous achetez une voiture d’occasion, il se peut que vous ayez la possibilité de prolonger la garantie existante ou de souscrire une nouvelle garantie par l’intermédiaire du concessionnaire.

    Ces garanties constituent en quelque sorte un pari. Elles peuvent s’avérer judicieuses si vous estimez que les réparations sur la voiture coûteront plus cher que ce que vous paierez pour la garantie. Cependant, une garantie souscrite pour une voiture, en particulier si son entretien s’avère dispendieux, peut vous aider à éviter la surprise de réparations s’élevant à des milliers de dollars.

  7. Véhicules électriques

    Les voitures électriques sont de plus en plus accessibles et offrent une meilleure autonomie. De plus, il est intéressant de noter que les gouvernements fédéral et provinciaux offrent des programmes d’incitation qui peuvent vous faire épargner des milliers de dollars sur le coût d’un nouveau véhicule électrique, ce qui peut transformer une voiture qui semblait hors de prix en une option beaucoup plus avantageuse. Et c’est sans compter le fait qu’il n’est plus nécessaire de tenir compte du prix de l’essence.

    Il faut savoir que les programmes gouvernementaux peuvent changer et qu’ils ne s’appliquent pas de la même façon pour tous les véhicules. Par exemple, les montants remboursés peuvent être plus élevés pour les voitures plus abordables que pour les modèles de luxe. Veillez à bien faire vos recherches et à obtenir toutes les précisions d’emblée lorsque vous songez à l’achat d’un véhicule électrique.

  8. Fureter du côté des voitures d’occasion

    Un des meilleurs moyens de réduire le prix d’une voiture est d’en acheter une d’occasion. Évidemment, c’est bien connu. Ce qui est moins connu, c’est qu’il faut choisir judicieusement le moment de l’achat pour tomber sur le point où, simultanément, la valeur de la voiture a chuté et son état demeure presque neuf.

    La plupart du temps, cela signifie qu’il est préférable d’acheter une voiture lorsqu’elle a un ou deux ans. C’est habituellement la période où sa valeur a diminué considérablement – possiblement jusqu’à un tiers du prix initial – alors qu’elle est en excellent état. De plus, vous pourriez prendre la relève de la garantie initiale sans frais, ce qui pourrait vous faire économiser des milliers de dollars si vous deviez procéder à une réparation coûteuse.

 

1 Parmi les autres facteurs d’analyse du dossier, on retrouve votre âge, votre sexe et l’endroit où vous habitez. Même votre situation de famille peut avoir une incidence sur le montant d’assurance automobile.

Les renseignements fournis sont fondés sur les lois, les règlements et les autres règles en vigueur s’appliquant aux résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations sont susceptibles de changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.

Partager