Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Devriez-vous renouveler votre prêt hypothécaire ou le refinancer?

Juillet 2022 – Temps de lecture : 15 min

Points à retenir

  • Lorsque votre contrat de prêt hypothécaire prend fin, vous avez le choix entre le renouvellement ou le refinancement de ce prêt.

  • Cela signifie que vous pouvez continuer à payer votre prêt selon les mêmes modalités, changer ces modalités, ou accéder à une partie de la valeur nette de votre maison pour payer des rénovations, entre autres choses.

  • La voie que vous choisirez dépendra de votre situation personnelle; pour décider de ce qui vaut mieux pour vous, renseignez-vous sur la question et sollicitez les conseils des experts.

Partager

La durée de votre prêt hypothécaire tire-t-elle à sa fin?

Si vous faites partie des millions de Canadiens qui ont contracté un prêt hypothécaireS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, vous avez signé un contrat avec votre prêteur lorsque vous l’avez fait.

Ce contrat est en vigueur pour une durée donnée; c’est ce qu’on appelle la durée du prêt hypothécaire. La durée est habituellement de cinq ans, mais elle peut courir de quelques mois à plusieurs années. Lorsque cette durée tire à sa fin, vous devez décider ce que vous ferez de votre prêt hypothécaire. Vous pouvez opter pour le remboursement complet, bien que ce soit rare. La plupart des gens choisissent de maintenir leur prêt hypothécaire – en le renouvelant ou en le refinançantS’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Renouvellement d’un prêt hypothécaire

Si vous choisissez de simplement renouveler, vous consentez à continuer de payer votre prêt hypothécaire, mais selon une nouvelle entente.

Lorsque la durée de votre prêt hypothécaire achèvera, votre prêteur communiquera avec vous pour vous offrir un nouveau taux et une nouvelle durée. Vous pourriez d’abord être informé au téléphone, avant de recevoir un relevé pour le renouvellement qui comprendra :

À ce stade, vous avez tout intérêt à passer l’offre en revue, mais aussi à réexaminer votre portrait financier dans son ensemble pour déterminer si l’offre est adaptée à votre situation.

Par exemple, si vous gagnez davantage d’argent qu’au moment où vous aviez contracté votre prêt hypothécaire ou que vous avez reçu un héritage ou un don, vous voudrez peut-être utiliser ce revenu supplémentaire pour augmenter vos paiements hypothécaires et ainsi rembourser votre prêt plus rapidement. Si vous avez pris une pause professionnelle pour fonder une famille, si vous avez changé d’emploi ou vous êtes lancé à votre compte, vous voudrez sans doute maintenir vos paiements tels quels.

Penser aux sommes que vous devez, aux taux d’intérêt et au nombre d’années où vous garderez votre maison vous aidera à décider quelle sera la durée à choisir au renouvellement. C’est au renouvellement que vous voudrez vérifier ce que les autres prêteurs ont à vous offrir en matière de durée ou de taux.

Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’attendre à la toute fin de la durée du prêt pour amorcer votre réflexion sur le processus de renouvellement. Dans les mois précédant la fin du contrat, vous pouvez commencer à vous renseigner et à explorer les options qui s’offrent à vous.

Vous aurez probablement l’occasion de renouveler votre prêt hypothécaire plusieurs fois, mais il se peut qu’à un moment donné vous souhaitiez plutôt accéder à une partie de la valeur nette de votre maison – ce qu’on appelle un refinancement.

Refinancement d’un prêt hypothécaire

Vous pouvez profiter de l’occasion pour rénover; vous refinancez alors votre prêt hypothécaire afin d’accéder à la valeur nette de votre maison, à la fin de la durée du prêt ou même avant.

Qu’entend-on par valeur nette?

La valeur nette est la différence entre la valeur de votre maison et le solde de votre prêt hypothécaire. La valeur nette disponible de votre maison augmente au fur et à mesure que vous payez votre prêt hypothécaire, ou selon l’augmentation de la valeur de votre maison.

  • Voici un exemple. Disons que votre maison a une valeur de 500 000 $ et que vous devez 350 000 $ sur votre prêt hypothécaire. La valeur nette de votre maison s’établit donc à 150 000 $.

Pourquoi voudrais-je accéder à la valeur nette de ma maison?

Vous pourriez avoir de nombreuses raisons de vouloir accéder à une partie de la valeur de votre maison, notamment :

Comment accéder à la valeur nette de ma maison?

Lorsque vous refinancez votre maison, vous pouvez obtenir une marge de crédit adossée à un bien immobilier (MCBI) ou augmenter le solde de votre prêt hypothécaire existant.

Vous pouvez emprunter jusqu’à 80 % de la valeur d’expertise de votre maison, moins le montant qu’il reste à rembourser sur votre prêt hypothécaire.

Le refinancement pourrait avoir une incidence sur le taux d’intérêt de votre nouveau prêt hypothécaire et il pourrait y avoir des frais qui s’appliquent, comme des frais juridiques ou des frais d’évaluation. Par contre, les taux d’intérêt sur des prêts visant votre maison sont généralement plus faibles que ceux visant d’autres types de prêts. Le refinancement pourrait aussi se répercuter sur les sommes reçues si vous vendez votre maison alors que le prêt hypothécaire est plus important; c’est un autre facteur à ne pas négliger.

Ce ne sont pas tous les prêteurs qui offrent des options de financement relatives à la valeur nette – si c’est quelque chose qui vous intéresse, assurez-vous d’en discuter avec votre prêteur avant la fin de la durée de votre prêt pour connaître vos options. Comme le refinancement implique techniquement que vous contractez un nouveau prêt, vous devrez passer par le processus d’approbationS’ouvre dans une nouvelle fenêtre de nouveau avant de pouvoir emprunter sur la valeur nette de votre maison.

Les renseignements fournis sont fondés sur les lois, les règlements et les autres règles en vigueur s’appliquant aux résidents canadiens. À notre connaissance, ils sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.