Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Comment établir un régime enregistré d’épargne-retraite pour votre entreprise

Éléments clés à retenir

  • Il y a trois options courantes : le REER collectif, le RPDB et le CELI collectif.

  • Les employeurs offrent un régime d’épargne collectif pour attirer et conserver les employés, ainsi que pour les avantages fiscaux qu’ils présentent.

  • Il existe des options pour les entreprises aussi petites que celles comptant deux employés.

Partager

Quelles sont les options d’épargne collective offertes aux propriétaires d’une petite entreprise?

Il y a trois options d’épargne-retraite :

  • Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) collectif – Le propriétaire d’entreprise parraine ce régime, qui est un ensemble de REER individuels. Les cotisations sont déduites du salaire des employés avant impôts et remises à un émetteur de REER collectif (comme la Canada Vie). 

    Les employés versent habituellement entre 3 et 5 % de leur rémunération. Bien que les cotisations patronales ne soient pas obligatoires, certains employeurs choisissent de verser des cotisations de contrepartie représentant entre 50 et 100 % des cotisations salariales. Ces cotisations patronales sont un avantage imposable à titre de revenu pour l’employé. 

    Beaucoup d’employés considèrent le REER comme une façon de se payer d’abord, avant impôts et autres déductions sur leur salaire. 

    Les employeurs peuvent choisir d’offrir un REER collectif aux cadres seulement, ou aux cadres et aux autres membres du personnel un certain temps après leur embauche.

  • Régime de participation différée aux bénéfices (RPDB) – Offrir un RPDB est une bonne option pour les employeurs qui souhaitent que les employés aient un intérêt financier dans le mieux-être et le rendement de l’entreprise. 

    Un RPDB permet à l’employeur de distribuer une portion des bénéfices avant impôts à certains employés.

    Seul l’employeur peut cotiser au RPDB, et la cotisation versée pour chaque employé ne peut pas dépasser 9 % de la rémunération de l’employé ou le plafond annuel fixé par l’Agence de revenu du Canada (ARC). Les cotisations de l’employeur sont déductibles du revenu imposable et ne sont pas un avantage imposable pour l’employé.

  • Compte d’épargne libre d’impôt (CELI) collectif – Ce régime s’adresse aux employés qui épargnent en vue d’un objectif plus rapproché que la retraite. Un employeur peut verser des cotisations de contrepartie à l’égard des cotisations des employés au CELI, mais le montant total pouvant y être versé est fixé chaque année par l'ARC. L’employeur offre le régime et la commodité des retenues salariales.

Avantages d’établir un régime d’épargne collectif

  • Les employeurs peuvent aider les employés à planifier leur avenir. Les employés bénéficient de la commodité des cotisations salariales automatiques (les cotisations au REER sont versées avant impôts).
  • Le régime contribue à attirer du personnel de talent et à le fidéliser. Le fait que l’employeur verse des cotisations de contrepartie démontre aux employés que celui-ci se soucie d’eux.
  • Les cotisations salariales et patronales à un REER sont déductibles du revenu imposable de l’employé.
  • Les cotisations au RPDB sont déductibles du revenu imposable de l’employeur, à l’intérieur de certaines limites définies dans la Loi de l’impôt sur le revenu.
  • Les frais de gestion de placement des régimes d’épargne collectifs sont généralement moins élevés que ceux des régimes individuels, ce qui permet aux employés de faire croître leur épargne plus rapidement.

Quand doit-on établir un régime d’épargne collectif pour soi-même ou ses employés?

Il existe des régimes pour les entreprises aussi petites que celles comptant deux employés. 

En fin de compte, un employeur établit un régime d’épargne collectif lorsqu’il souhaite montrer à ses employés qu’il se soucie de leur bien-être et de leur avenir financier. 

Offrir un régime d’épargne collectif pourrait aussi aider l’entreprise à se démarquer, ce qui permet d’attirer et de conserver les employés.

Prochaines étapes

Maintenant que vous en savez plus sur les options de régimes d’épargne collectifs, il se peut que vous souhaitiez rencontrer un conseiller pour :

  • Déterminer quelle option répond le mieux aux besoins de votre entreprise.

  • Obtenir une estimation du coût d’offrir un régime d’épargne collectif à vos employés.

Partager

Communiquez avec nous pour savoir comment nos solutions en matière de garanties et d’épargne peuvent vous aider, à titre de petite entreprise.