Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. En savoir plus

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Malgré son nom, ce n’est pas un compte d’épargne traditionnel, mais plutôt un compte dans lequel vous pouvez avoir des fonds communs de placement ou des fonds distincts.

C’est un compte polyvalent, que vous pouvez utiliser pour épargner en vue d’un objectif à court, comme l’achat d’une voiture ou un voyage, ou à long terme, comme la retraite. L’autre outil bien connu, le REER, est habituellement réservé aux placements à long terme. 

  • Il suffit d’être âgé d’au moins 18 ans et d’avoir un numéro d’assurance sociale valide pour pouvoir ouvrir un CELI. Un conseiller peut vous proposer des placements qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.
  • Vous pouvez verser des cotisations mensuelles, en faisant attention de ne pas dépasser la limite annuelle de 6 000 $ (en 2020). Les cotisations versées dans un CELI ne sont pas déductibles du revenu imposable.
  • Vos placements peuvent fructifier à l’abri de l’impôt.
  • Vous pouvez faire un retrait non imposable quand vous atteignez votre objectif ou en cas d’imprévu.
  • Après un retrait, vous récupérez vos droits de cotisation l’année suivante. Vous pouvez ainsi remettre de l’argent dans le compte ou y cotiser de nouveau sans pénalités.
  • Que vous cessiez de cotiser pendant un an ou dix ans, vos droits de cotisation inutilisés sont reportés d’une année à l’autre.

C’est l’option parfaite si :

C’est facile d’ouvrir un CELI avec la Canada Vie. Il y a trois conditions : 

  • Être âgé d’au moins 18 ans
  • Avoir un numéro d’assurance sociale valide
  • Être résident du Canada

L’Agence du revenu du Canada établit le montant des droits de cotisation chaque année. Les droits de cotisation inutilisés s’accumulent d’une année à l’autre, ce qui veut dire que vous pouvez continuer de cotiser à votre CELI à mesure que ces droits augmentent. Par exemple :

Plafond annuel pour 2020 : 6 000 $  

Total cumulatif des droits de cotisation pour 2020: 69 500 $ (pour une personne qui n’a jamais versé de cotisations à un CELI et qui a eu 18 ans avant 2009)  

Si vous faites un retrait de votre CELI, vous pouvez y reverser l’argent quand vous voulez, à moins que vous n’ayez utilisé tous vos droits de cotisation.

Si vous dépassez votre plafond de cotisation dans une année donnée, vous devez payer une pénalité mensuelle de 1 % sur le montant excédentaire tant et aussi longtemps que ce montant reste dans le CELI. 

Quoiqu’il n’y ait pas d’échéance fixe étant donné que les cotisations ne sont pas déductibles du revenu imposable, les cotisations et les retraits sont comptabilisés pour une année civile, soit du 1er janvier au 31 décembre. Il est important de faire le suivi de ses cotisations et de ses retraits pour éviter une pénalité pour cotisation excédentaire. Par ailleurs, en commençant à cotiser tôt dans l’année, votre épargne a plus de temps pour fructifier à l’abri de l’impôt.  

En général, vous n’êtes pas tenu de déclarer votre CELI dans votre déclaration de revenus, puisque les cotisations ne sont pas déductibles du revenu imposable et que l’argent croît à l’abri de l’impôt. Les retraits aussi sont libres d’impôt. 

Si vous n’êtes plus résident du Canada pour déclaration fiscale, les cotisations faites seront assujetties à un impôt de 1 % pour chaque mois où les cotisations demeurent dans le compte. 

Quoiqu’ils fonctionnent différemment, le CELI et le REER servent tous deux à une chose : vous aider à épargner pour l’avenir. Ainsi, selon votre situation, avoir les deux produits peut faciliter l’atteinte de vos objectifs. 

REER
CELI
Quels critères devez-vous respecter?
Vous devez avoir gagné un revenu et produit votre déclaration de revenus pour l’année précédente.
Vous devez avoir 18 ans ou plus, un numéro d’assurance sociale valide et la citoyenneté canadienne.
Quelle est la période maximale de cotisation?
Jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez l’âge de 71 ans.
Toute la vie.
Quelle est la date limite pour verser des cotisations?
Le 1er mars 2021, afin de pouvoir demander une déduction pour l’année précédente.
Sans objet; les cotisations ne sont pas déductibles.
Quel est le plafond de cotisation?
Le montant le moins élevé entre 18 % du revenu que vous avez gagné l’année précédente et le plafond annuel pour 2020 de 27 230 $, plus tous droits de cotisation inutilisés reportés, moins tout facteur d’équivalence.
6 000 $ pour 2020, plus tout retrait fait au cours d’une année précédente, plus tous droits de cotisation inutilisés reportés de l’année précédente.
Que se produit-il si vous retirez des fonds?
Les droits de cotisation sont perdus de manière permanente.
Les droits de cotisation ne sont jamais perdus. Ils sont rajoutés le 1er janvier de l’année suivante.
Quels sont les avantages fiscaux immédiats?
Les cotisations réduisent votre revenu imposable pour l’année courante.
Il n’y en a pas : les cotisations sont faites à partir du revenu après impôts.
Quels sont les avantages fiscaux futurs?

D’habitude, l’imposition de tout revenu gagné dans votre REER est reportée aussi longtemps que ce revenu reste dans le régime.

Chaque dollar que vous retirez est imposable à votre taux marginal d’imposition, qui est généralement moins élevé quand vous êtes à la retraite.

En général, vous ne payez pas d’impôts sur tout revenu gagné dans le compte ou sur l’argent que vous en retirez.

Il n’y a pas de conséquences fiscales si vous devez utiliser votre épargne pour toute urgence ou dépense à court terme.

Les retraits d’un CELI ne sont pas considérés comme un revenu. Le gouvernement n’en tient donc pas compte dans le calcul de prestations comme la Sécurité de la vieillesse, le supplément de revenu garanti, les crédits pour la TPS/TVH et les autres crédits ou prestations, comme le crédit en raison de l’âge.

Conclusion
Un REER peut offrir un plus grand nombre d’avantages fiscaux à court terme, mais il est moins souple : les retraits vous obligent à payer de l’impôt sur le revenu.
Un CELI n’offre pas d’avantage fiscal immédiat, mais il propose beaucoup plus de souplesse : il n’y a aucune conséquence fiscale liée à toute croissance ou à tout retrait.

L’information fournie repose sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, elle est exacte au moment de sa publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. L’information fournie est de nature générale et ne devrait pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir pour une situation spécifique. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel qualifié. 

La Canada Vie paie des demandes de règlement depuis 150 ans. Afin de nous aider à établir un programme pour vous, faites affaire avec l’un de nos conseillers de confiance.