Passer au contenu principal

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. Découvrez la nouvelle Canada Vie

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. Découvrez la nouvelle Canada Vie

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Bienvenue à la Canada Vie! La Financière Liberté 55 est une division de La Compagnie d'Assurance du Canada sur la Vie, et les renseignements que vous avez demandés peuvent être consultés ici.

Se préparer financièrement au décès d’un conjoint

Points à retenir

  • Il existe plusieurs façons de se préparer financièrement au décès d’un conjoint.
  • Les femmes peuvent être confrontées à des défis particuliers sur le plan financier après la perte d’un conjoint.

Difficultés émotionnelles et financières

Il ne fait aucun doute qu’il peut être difficile de surmonter émotionnellement le décès d’un conjoint, qu’il s’agisse de gérer son chagrin, d’organiser les funérailles ou bien d’autres choses encore.

Des difficultés financières peuvent également survenir, surtout si vous êtes veuve. Selon un sondage de la Canada Vie mené en 2023, 74 % des femmes n’avaient pas de programme financier pour faire face au décès de leur conjoint.

Elles ont également déclaré que les aspects les plus difficiles de la vie de veuve étaient les suivants :

  • Composer avec une perte de revenu : 49 %
  • S’y retrouver dans les documents juridiques et financiers, par exemple la liquidation de la succession : 46 %
  • Se préparer à faire face à une urgence financière : 43 %

Conseils pour se préparer financièrement à la perte d’un conjoint

Participez davantage à la gestion de l’argent au quotidien

Renseignez-vous le plus possible sur vos finances avant ce jour difficile, notamment sur l’endroit où votre argent est investi et les comptes dans lesquels il est investi.

Révisez vos dépenses

Il est possible que vous deviez adapter votre budget actuel et votre programme financier après le décès de votre conjoint. Vérifiez si vous disposez d’un fonds d’urgence et dans quelle mesure vous seriez à même de payer vos factures sans le revenu de votre partenaire. Créez un nouveau budget pour un « revenu unique » afin de prévoir les dépenses que vous devrez peut-être réduire pour pouvoir vivre selon vos moyens.

Travaillez avec un conseiller

Vous pouvez également travailler avec un conseiller qui peut vous fournir des conseils et vous aider à prendre des décisions financières.

Un sondage de la Canada Vie a révélé ce qui suit :

  • Celles qui ont travaillé avec un conseiller sont plus susceptibles d’avoir une assurance vie, un testament et un programme financier.
  • 67 % des veuves qui ont un conseiller avaient un testament ou une fiducie en place, contre 30 % de celles sans conseiller.
  • 64 % des veuves qui ont un conseiller possédaient une assurance vie, contre 40 % de celles sans conseiller.
  • 45 % de celles qui ont un conseiller avaient aussi un programme financier en place, contre seulement 6 % de celles sans conseiller.
  • Bon nombre des répondantes au sondage ont indiqué que le fait d’avoir un conseiller avait contribué à réduire le stress et à accroître la confiance dans la gestion des finances.

Révisez vos plans successoraux

Assurez-vous que vous avez tous les deux des testaments et des procurations. Ayez une compréhension du portrait complet de la situation financière des deux partenaires, notamment les placements, les dettes, les assurances et les avantages sociaux, et informez-vous pour savoir si vous pouvez conserver toute protection offerte par l’employeur en cas de décès de votre conjoint.

Passez en revue vos besoins d’assurance

Si vous n’avez pas d’assurance vie, d’assurance invalidité, ni d’assurance maladies graves, consultez un conseiller pour déterminer quelle assurance vous devriez souscrire. Si vous perdez les garanties de soins médicaux et de soins dentaires de votre partenaire, vérifiez vos besoins d’assurance maladie et d’assurance dentaire individuelles.

Et maintenant?

Maintenant que vous en savez plus sur la façon de vous préparer financièrement au décès d’un conjoint, pourquoi ne pas rencontrer un conseiller ou, si vous bénéficiez de garanties en milieu de travail auprès de la Canada Vie, vous pouvez communiquer avec un consultant, Santé et Gestion du patrimoine pour :

  • Discuter de vos besoins d’assurance.
  • Créer un budget pour un revenu unique.
  • Réviser vos plans successoraux.

Ces renseignements sont de nature générale et visent uniquement à informer. Pour des situations particulières, vous devriez consulter le conseiller juridique, comptable ou fiscal approprié.

Articles connexes