Passer au contenu principal

Gare au matériel de marketing frauduleux. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Quel est l’effet de l’inflation sur votre retraite?

Janvier 2023 – Temps de lecture : 15 min

Points à retenir

  • L’inflation, qui entraîne une hausse du coût de la vie, peut être difficile pour les retraités.

  • Elle peut également poser des défis à ceux qui travaillent toujours et qui économisent en vue de leur retraite.

  • Le fait d’avoir de multiples sources de revenu de retraite, un portefeuille diversifié et un programme de retraite peut aider à protéger votre épargne-retraite pendant les périodes d’inflation.

Partager

Qu’est-ce que l’inflation?

Le Fonds monétaire international (FMI), (article en anglais) définit l’inflation comme le taux d’augmentation des prix sur une période donnée, généralement un an.  

L’inflation peut être une mesure généraleS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, qui porte sur le prix global de la vie dans un certain pays par exemple, ou elle peut être calculée pour mesurer un coût précis, comme le coût d’une miche de pain, d’une coupe de cheveux ou de l’essence. 

Selon l’indice d’abordabilité de 2022 du BDO, 78 % des Canadiens ont l’impression que leurs finances personnelles se sont détériorées en raison de l’inflation. Mais l’inflation n’a pas seulement une incidence sur le coût de la vie au quotidien – elle peut aussi influer sur votre capacité à épargner pour l’avenir. 

L’indice d’accessibilité financière a également montré que six Canadiens sur dix ont épargné moins pour la retraite en 2022 qu’en 2021, et que 71 % des répondants ont admis que l’épargne pour la retraite est un défi. 

L’effet de l’inflation sur votre retraite

Épargner en vue de la retraite

En début de carrière

Vous pouvez modifier vos priorités financières pour composer avec les répercussions immédiates de l’inflation, comme le paiement des factures et les dépenses courantes.

Vous pourriez devoir réévaluer ou créer un budgetS’ouvre dans une nouvelle fenêtre pour vous aider à réduire vos dépenses, ce qui pourrait avoir comme conséquence que vous consacrerez moins d’argent à l’épargneS’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Dans certains cas, vous pourriez même devoir puiser dans votre épargne pour atténuer les coûts de la vie courante.

Cela pourrait être utile à court terme, surtout si vous avez de la difficulté. Cependant, le fait de cesser vos cotisations à votre épargne-retraite, même pendant une courte période, peut avoir une grande incidence sur le montant que vous aurez dans votre épargne lorsque viendra le temps de l’utiliser.

L’argent que vous investissez croîtra au fil du temps grâce à l’intérêt composéS’ouvre dans une nouvelle fenêtre; moins vous économisez maintenant, moins vous gagnerez d’intérêts au fil du temps, ce qui signifie, au bout du compte, moins d’argent au total lorsque vous atteindrez l’âge de la retraite.

Lorsque vous examinez votre budget, si vous pensez que vous devez le rajuster compte tenu de l’inflation, envisagez de réduire vos cotisations à votre épargne personnelle ou à votre régime d’épargne en milieu de travail plutôt que de les arrêter complètement.

En milieu de carrière

Si les placementsS’ouvre dans une nouvelle fenêtre font partie de votre programme financier de retraite, vous pourriez constater que le marché boursier a une incidence sur votre portefeuille. En période d’inflation, la confiance des consommateurs baisse et les taux d’intérêt augmentant souventS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, ces deux facteurs peuvent entraîner la volatilité des marchés boursiersS’ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Il peut être tentant de vouloir vendre des actifs lorsque le marché fléchit; or, le marché boursier est cycliqueS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, ce qui signifie qu’il connaîtra des hauts et des bas. Vendre pendant un creux boursier pourrait signifier ne pas réaliser de gains lorsque les cours se rétablissent. Vous pourriez plutôt envisager de verser des cotisations régulières, même lorsque les marchés sont en baisse, une stratégie de placement qu’on appelle « achats périodiques par sommes fixes », qui peut vous aider à acheter plus d’actions à un prix moindre.

Comme vous avez encore du temps avant la retraite, les marchés ont le temps de se corriger et de recouvrer les pertes que votre portefeuille a pu subir en raison de l’inflation. Éviter l’investissement sous le coup de l’émotion et veiller à la diversification de votre portefeuille peut vous aider à gérer les périodes d’incertitude du marché.

À l’approche de la retraite

Si vous approchez de l’âge de la retraiteS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, vous devriez peut-être peser le pour et le contre d’attendre encore un an ou deux avant d’arrêter de travailler.

L’avantage est que vous pourriez contribuer davantage à votre épargne pendant que le gouvernement prend des mesures pour freiner l’inflation et que les marchés se corrigent. Cependant, vous pourriez ne pas vouloir continuer de travailler et plutôt amorcer le prochain chapitre de votre vie, peu importe l’inflation.

Chaque situation est unique, et l’image de la retraite diffère pour chacun; aussi, aborder cette décision avec vos êtres chers ou votre conseiller peut vous aider à faire le meilleur choix pour vous.

Déjà retraité

Si vous vivez déjà avec un revenu de retraite, il peut y avoir d’autres facteurs à prendre en compte pour ce qui est de l’effet de l’inflation.

Par exemple, vous disposez peut-être déjà d’un plan en ce qui a trait à la durée souhaitée de votre épargne-retraiteS’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Ce programme pouvait être fondé sur le fait de toucher un revenu fixe chaque mois pour payer des dépenses déterminées.

Or, si votre revenu de retraite reste le même, mais que vos dépenses commencent soudainement à augmenter en raison de l’inflation, vous pourriez trouver qu’il est plus difficile que vous ne l’espériez de tirer le maximum de votre argent. Il est possible que vous deviez revoir votre budget de retraiteS’ouvre dans une nouvelle fenêtre et parler à votre conseiller pour déterminer si vous pouvez y apporter des modifications et pour quels éléments.

Si vous continuez à investir pendant votre retraite, vous devriez envisager d’effectuer un examen de votre portefeuilleS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, pour vous assurer que votre répartition des placements et vos niveaux de risque correspondent toujours à vos objectifs.

Les marchés boursiers peuvent réagir à l’inflation, mais la bonne nouvelle est que les régimes de retraite gouvernementaux, comme le Régime de pensions du Canada (RPC)S’ouvre dans une nouvelle fenêtre /Régime de rentes du Québec (RRQ)S’ouvre dans une nouvelle fenêtre et la Sécurité de la vieillesse (SV)S’ouvre dans une nouvelle fenêtre sont indexés pour suivre l’inflation.

Le RPC est rajusté tous les mois de janvier, tandis que la SV est rajustée tous les trimestres. Bien que ces versements puissent ne pas correspondre exactement à l’inflation et ne pas être suffisants pour permettre à une personne de subvenir à ses besoins, ils augmenteront en fonction du coût de la vie pour aider les retraités à tirer leur épingle du jeu.

Si vous envisagez d’opter pour une résidence plus petite à la retraite, vous pourriez trouver que l’inflation joue en votre faveur, surtout si vous déménagez dans un endroit où le coût de la vie est plus bas. En effet, le prix des maisons augmente souvent pendant une période d’inflation, ce qui signifie que vous pourriez vendre la vôtre à un prix plus élevé et ensuite déménager à un endroit plus abordable.

Comment mettre l’épargne-retraite à l’abri de l’inflation

  • Accès aux prestations des régimes d’État

    Si vous y êtes admissible, assurez-vous de demander les prestations du RPC (ou du RRQ), de la SV et du Supplément de revenu garanti (SRG)S’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Ces prestations gouvernementales peuvent aider à compléter d’autres flux de revenu de retraite, comme l’épargne et les placements personnels et l’épargne en milieu de travail.

  • Réévaluez votre budget

    Un bon point de départ est de déterminer quelles dépenses peuvent être réduites et si certaines peuvent être entièrement éliminées de votre budget.  Vous pouvez passer en revue vos relevés bancaires, vérifier plus souvent votre application de services bancaires ou vos comptes en ligne, ou peut-être même noter par écrit toutes vos dépenses sur un mois. Vous pourriez ainsi détecter l’argent dépensé pour des choses comme les plats à emporter, le café, les abonnements à des services de diffusion en continu ou à d’autres services en ligne que vous avez peut-être oubliés, ou d’autres petits frais qui peuvent rapidement s’accumuler.

  • Continuer d’épargner en vue de la retraite

    Enfin, assurez-vous de continuer à verser des cotisations à votre épargne-retraite, même si c’est un peu moins chaque mois, pendant que vous vous adaptez à l’inflation. Même les petits montants peuvent s’additionner au fil du temps pour vous aider à profiter de la retraite dont vous avez toujours rêvé.

Les présents renseignements sont fournis à titre informatif seulement et ne doivent pas être considérés comme des conseils juridiques ou fiscaux. Tout a été mis en œuvre pour assurer l’exactitude de l’information; néanmoins, des erreurs et des omissions peuvent survenir. Tous les commentaires relatifs à l’imposition sont de nature générale et sont fondés sur les lois fiscales canadiennes actuelles et les interprétations visant les résidents canadiens, lesquelles peuvent changer. Il est recommandé de consulter votre conseiller juridique, fiscal ou comptable pour obtenir un avis sur une situation particulière. Les renseignements sont fournis par La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie et sont à jour à la date de leur publication.