Passer au contenu principal

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Règles régissant les retraits d’un REER

Octobre 2022 – Temps de lecture : 15 min

Points à retenir

  • Vous pouvez retirer de l’argent de votre REER en tout temps, mais vous devrez payer de l’impôt si vous le faites.

  • Vous pouvez retirer des sommes pour faire des études ou acheter une première maison sans payer d’impôt.

  • Plusieurs options s’offrent à vous lorsque vous retirez l’argent de votre REER pour votre retraite.

Partager

Moment où vous pouvez retirer de l’argent de votre REER

Pourvu que votre REER ne soit pas un régime immobilisé, vous pouvez retirer des sommes de votre REER en tout temps. 

Toutefois, tout montant que vous retirez sera inclus dans votre revenu aux fins de l’impôt. Vous serez également assujetti à une retenue d’impôt sur le montant que vous retirez (en proportion du montant du retrait). En outre, vous perdrez les droits de cotisation que vous avez utilisés initialement pour cotiser à votre REER. 

Pour ces raisons, et parce que vous pourriez ne pas pouvoir profiter pleinement de l’effet positif de la capitalisation sur le rendement de vos placements, tout retrait de votre REER avant la retraite peut avoir une incidence considérable sur votre épargne. Il vaut mieux consulter votre conseiller avant d’effectuer un tel retrait.

Retirer de l’argent de votre REER sans payer d’impôt

Si vous faites l’achat d’une première maison ou financez vos études, vous pouvez peut-être retirer des fonds de votre REER sans avoir à payer de l’impôt ou à inclure le montant dans votre revenu.

  • Régime d’accession à la propriété (RAP)

    Si vous répondez aux critères d’admissibilité de l’Agence du revenu du Canada (ARC), vous pouvez retirer jusqu’à 35 000 $ pour acheter votre première maison. 

    Vous devez verser les sommes retirées à nouveau dans votre REER à compter de deux ans après le retrait, et vous avez 15 ans pour rembourser la totalité des sommes ou autrement l’inclure dans votre revenu. L’ARC vous enverra un relevé annuel indiquant votre solde, les paiements effectués ainsi que les versements minimaux à effectuer l’année suivante.

  • Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)

    Pour financer des études à temps plein ou une formation pour vous-même ou pour votre époux ou conjoint de fait, vous pouvez retirer jusqu’à 10 000 $ par année, pour un maximum à vie de 20 000 $, à condition de répondre aux critères. 

    Vous disposez de cinq ans pour commencer à verser à nouveau dans votre REER les sommes retirées, et de dix ans pour rembourser la totalité des sommes, à défaut de quoi elles seront incluses dans votre revenu. L’ARC vous enverra un relevé annuel indiquant votre solde, les paiements effectués ainsi que les versements minimaux à effectuer l’année suivante.

Retirer de l’argent de votre REER à la retraite

Vous pouvez continuer de cotiser à votre REER jusqu’au 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire. À la fin de cette année-là, vous disposerez de trois options pour retirer de l’argent pour votre retraite.

Transformation de votre REER en un FERR

Vous pouvez convertir votre REER en un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) à tout âge. Cependant, une fois cette transformation effectuée, il est impossible de faire marche arrière. 

Une fois que votre REER est transformé en un FERR, vous pouvez commencer à tirer un revenu de ce dernier. L’ARC fixe le montant minimal que vous devez retirer en fonction de votre âge et d’un pourcentage de la valeur marchande du FERR. 

Toutes les sommes retirées d’un compte enregistré sont entièrement imposables dans l’année où elles sont retirées. Vous ne serez assujetti à aucune retenue d’impôt à la source sur le montant minimal que vous recevez de votre FERR, mais une retenue d’impôt s’appliquera aux montants de votre FERR que vous recevez en sus du minimum.

Souscription d’une rente

Vous pouvez transformer votre REER en une rente, laquelle vous procurera un revenu garanti pour une période déterminée ou pour le reste de votre vie. 

Il n’y aura pas de retenue d’impôt et les sommes que vous recevrez de votre rente seront entièrement imposables l’année où elles vous sont versées.

Retrait en une somme forfaitaire

Vous pouvez retirer la totalité des fonds qui se trouvent dans votre REER. La somme retirée fera l’objet d’une retenue d’impôt et le plein montant sera inclus dans votre revenu, ce qui pourrait vous amener à payer un montant d’impôt élevé. 

Retenues d’impôt au titre du REER

Cet impôt est prélevé par votre institution financière lorsque vous retirez des sommes de votre REER et il est versé à l’ARC. Le taux dépend du montant que vous retirez et de la province où vous vivez.

Les renseignements fournis sont fondés sur les lois, les règlements et les autres règles en vigueur s’appliquant aux résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations sont susceptibles de changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation particulière se présente. Pour des situations précises, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.