Passer au contenu principal

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. Découvrez la nouvelle Canada Vie

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. Découvrez la nouvelle Canada Vie

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Bienvenue à la Canada Vie! La Financière Liberté 55 est une division de La Compagnie d'Assurance du Canada sur la Vie, et les renseignements que vous avez demandés peuvent être consultés ici.

Vous êtes participants du Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP) et vous cherchez des renseignements sur vos protections avec la Canada Vie? Obtenez des détails dans le site web des Services aux participants du RSSFP.

Investir à l’étranger

Points à retenir

  • Il existe d’excellentes raisons d’investir dans des marchés à l’extérieur du Canada.
  • Il existe plus d’une façon d’investir sur les marchés étrangers.
  • Il y a des risques importants à ne pas oublier lorsqu’on investit sur les marchés étrangers.
  • Les pays du monde sont divisés en différentes catégories de risque.

Pourquoi investir dans les marchés étrangers

Il existe d’excellentes raisons d’investir au-delà du marché canadien :

  • La diversification de votre portefeuille
  • La possibilité de réduire le risque du portefeuille et d’augmenter les rendements au moyen de placements dans les marchés mondiaux
  • L’accès à certaines marques et industries (comme les soins de santé, les fabricants d’automobiles, les produits pharmaceutiques) reconnues mondialement qui ne sont pas disponibles à grande échelle au Canada
  • La possibilité de réduire la volatilité du portefeuille puisque ces marchés et ces industries peuvent réagir différemment des marchés canadiens, et ce, même lorsque les conjonctures économiques sont identiques
  • La possibilité pour les investisseurs énergiques d’obtenir des rendements plus élevés en investissant de petites portions de leur portefeuille dans les marchés émergents ou dans les occasions de croissance mondiale

Comment investir dans les marchés étrangers

Fonds communs de placement et fonds distincts

L’une des façons les plus simples d’investir sur les marchés mondiaux est d’investir dans un fonds commun de placement ou un fonds distinct d’actions internationales. Vous pouvez choisir votre niveau de risque de placement, de prudent à énergique, et par région, par exemple des actions américaines ou des actions mondiales et régionales

Fonds négociés en bourse (FNB)

Il s’agit également d’un moyen pratique d’investir sur le marché étranger. À l’instar des fonds communs de placement, certains fonds se concentrent sur un seul pays, tandis que d’autres couvrent une région géographique. 

Placements directs

Vous pouvez investir directement dans une société étrangère par l’intermédiaire d’un service de courtage

Sociétés multinationales

Vous pouvez investir dans des sociétés canadiennes qui ont des sociétés mères dans d’autres pays ou qui exercent des activités dans d’autres sociétés et génèrent une grande partie de leurs revenus à l’échelle internationale. Il ne s’agit pas de placements étrangers réels, mais ils peuvent offrir aux investisseurs une certaine exposition internationale. 

Risques liés à l’investissement à l’étranger

L’incidence du taux de change sur les rendements

Si l’argent investi doit être converti dans une devise afin d’effectuer un placement, le changement de la valeur de la monnaie canadienne par rapport à la devise étrangère aura une incidence sur le placement lorsqu’il sera évalué en dollars canadiens. Par conséquent, même si le placement obtient un taux de rendement positif, il est possible de réaliser une perte au moment de la conversion en dollars canadiens. L’inverse est tout aussi concevable.

Considérations fiscales potentielles

Certains pays étrangers peuvent effectuer des retenues fiscales sur le revenu étranger. Ces impôts ne peuvent pas être récupérés dans le cadre des régimes enregistrés. De plus, en ce qui a trait aux régimes non enregistrés, les revenus en dividendes de source étrangère ne bénéficient pas d’un traitement fiscal aussi favorable que les revenus en dividendes canadiens.

Les frais de gestion de placement et les coûts d’exploitation des fonds sont habituellement plus élevés

Ces fonds comportent généralement des frais de gestion de placement et des coûts d’exploitation (comme les frais de garde, de fiducie, de transaction et les coûts aux fins d’impôt) plus élevés que ceux des fonds de placement qui investissent exclusivement dans les valeurs mobilières canadiennes.

Risque pays lié à l’investissement à l’étranger

Il y a aussi un risque associé au climat d’investissement dans différents pays. Ce risque couvre la situation économique, politique et commerciale unique d’un pays donné qui peut influer sur le rendement d’un titre. 

Risque économique

Il s’agit de la capacité d’un pays à rembourser sa dette. Envisagez un pays stable sur le plan financier et dont l’économie est solide lorsque vous investissez à l’étranger.

Risque politique

Il s’agit de la volonté d’un pays de rembourser sa dette ou d’accueillir l’investissement provenant de l’extérieur. Parfois, les décisions politiques d’un pays peuvent faire perdre de l’argent aux investisseurs. 

Risque souverain

C’est la situation où une banque centrale étrangère modifie sa réglementation en matière de change, réduisant ou annulant la valeur de ses contrats de change. 

Types de marchés d’investissement à l’étranger

Les marchés étrangers sont répartis en trois catégories. 

Marchés développés

Il s’agit des plus grandes économies industrialisées dotées de systèmes économiques bien développés. Ces économies sont politiquement stables et respectent la primauté du droit. Les marchés développés sont souvent l’endroit le plus sûr pour investir, mais leurs économies pourraient croître plus lentement que celles des pays qui en sont à un stade précoce de développement. Les États-Unis, le Canada, la France, le Japon et l’Australie sont des exemples de marchés développés.

Marchés émergents

Ces marchés affichent une industrialisation rapide et une forte croissance économique, ce qui peut parfois procurer de meilleurs rendements que les marchés développés. Toutefois, les marchés émergents peuvent aussi être plus risqués que les marchés développés.

Les marchés émergents sont peut-être plus incertains sur le plan politique et leurs économies pourraient connaître davantage de hauts et de bas. Bon nombre des économies qui connaissent la plus forte croissance dans le monde, notamment la Chine, l’Inde et le Brésil, sont des marchés émergents.

Marchés frontières

Ces pays sont souvent plus petits que les pays émergents ou limitent les investissements étrangers. Ils peuvent être risqués, tout en offrant des rendements potentiellement supérieurs à la moyenne. Le Nigeria, le Botswana et le Koweït sont des exemples de marchés frontières.

Mesure du risque pays

Les pays sont notés par diverses grandes agences de notation. Ceux qui ont une cote de crédit plus élevée sont généralement considérés comme plus sûrs que ceux qui ont une cote de crédit plus faible. 

  • La cote de crédit actuelle du Canada est AA+
  • La cote de crédit actuelle de la Chine est A+
  • La cote de crédit actuelle du Nigeria est B

Et maintenant?

Maintenant que vous en savez plus sur l’investissement à l’étranger, vous pouvez communiquer avec votre conseiller ou, si vous participez à un régime collectif de la Canada Vie, notre équipe compte des professionnels détenant un permis qui peuvent vous aider à :

  • Déterminez votre profil d’investisseur | PDF 945kb pour connaître votre tolérance au risque, vos objectifs d’épargne et le type d’investisseur que vous êtes
  • Choisissez les catégories d’actif, le fonds de placement ou la combinaison de fonds qui vous conviennent le mieux.

Les renseignements fournis sont fondés sur les lois, les règlements et les autres règles en vigueur s’appliquant aux résidents canadiens. À notre connaissance, ils sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations sont susceptibles de changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation particulière se présente. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié. 

Articles connexes