Passer au contenu principal

Gare au matériel de marketing frauduleux. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Comprendre la tolérance au risque

Septembre 2022 – Temps de lecture : 15 min

Points à retenir

  • La tolérance au risque mesure votre volonté et votre capacité à assumer une perte de la valeur de vos placements.

  • Le fait de connaître votre tolérance au risque peut vous aider à vous préparer à faire face aux fluctuations du marché et à réduire grandement votre stress.

  • Votre tolérance au risque change souvent avec l’âge ou en fonction des différentes étapes de votre vie.

  • Il existe différents types de risques liés aux placements dont vous devez tenir compte et des stratégies pour les gérer.

  • Il y a différents niveaux de tolérance au risque dont vous pouvez vous servir pour choisir vos placements.

Partager

Qu’est-ce que la tolérance au risque?

La tolérance au risque lié aux placements est une façon de mesurer votre volonté et votre capacité à assumer une perte de la valeur de vos placements attribuable à la volatilité des marchés.

Quel niveau de risque êtes-vous prêt à courir?

Votre volonté d’accepter le risque dépend de votre personnalité et de votre propension à vous inquiéter de vos placements. 

Si vous êtes préoccupé par les fluctuations du marché, vous avez probablement une tolérance au risque plutôt faible, ce qui signifie que vous pourriez préférer les placements assortis d’un risque de perte moindre, mais offrant également un taux de rendement moindre. 

En revanche, si l’idée de laisser votre argent investi et de vous en tenir à votre programme de placement à long terme ne vous fait pas peur malgré les fluctuations du marché, vous avez sans doute une tolérance au risque élevée. 

En cas de doute quant à votre tolérance au risque, posez-vous les questions suivantes : 

  • Vais-je avoir besoin de l’argent que j’investis à court ou à long terme?
  • Comment est-ce que je réagirais si mon placement perdait subitement une bonne part de sa valeur? 

Le fait de connaître votre tolérance au risque peut vous aider à vous préparer à faire face aux fluctuations du marché et à réduire grandement votre stress. Pour déterminer votre tolérance au risque, remplissez ce questionnaire sur le profil d’investisseurOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre - S’ouvre dans une nouvelle fenêtre .

Quelle est votre capacité à récupérer d’une perte au titre des placements?

Plus une personne est jeune, plus elle a de temps pour se remettre des replis du marché, surtout en ce qui concerne son épargne-retraite. Une personne dans la vingtaine qui économise pour la retraite devrait en effet pouvoir mieux composer avec des variations à court terme dans la valeur de ses placements. 

Quelques facteurs ont une incidence sur votre capacité à assumer le risque, comme votre revenu et les autres actifs que vous détenez. 

Il s’agit de votre capacité à prendre des risques : à quel point vous pouvez résister à la perte financière d’une chute brutale de la valeur de vos placements. Si cette capacité est supérieure chez vous, vous pouvez garder le cap en cas de repli important du marché et, espérons-le, rebâtir vos actifs au fil du temps. 

Seriez-vous durement touché en cas de repli du marché? On dira alors que votre capacité à prendre des risques est faible. Si vous approchez de la retraite, par exemple, vous n’avez pas intérêt à consacrer une grande part de votre épargne à un placement risqué. 

Il est donc important de rajuster votre tolérance au risque avec l’âge ou en fonction des différentes étapes de votre vie.

Les types de risques liés aux placements

Lorsqu’il s’agit de déterminer votre tolérance au risque, vous devez tenir compte des différents risques liés aux placements.

  • Risque d’inflation

    La possibilité que la valeur réelle de l’argent que vous avez investi baisse en raison de l’inflation. Autrement dit, le taux de rendement de vos placements est inférieur au taux d’inflation des biens et services que vous achèterez.

  • Risque inhérent au marché

    La probabilité que la valeur d’un marché des placements (comme le marché des obligations ou des actions) baisse, y compris le placement que vous avez choisi. Cette situation, que l’on appelle la volatilité du marché, peut s’expliquer par de nombreuses raisons.

  • Risque lié aux affaires

    Le risque d’investir beaucoup dans un secteur ou un environnement particulier. Il est possible que celui-ci soit confronté à des difficultés qui n’ont aucune incidence sur les autres secteurs (par exemple, une grève ou une pénurie de matière première).

  • Risque lié au moment du placement

    La possibilité que vous achetiez ou vendiez un placement à un moment inopportun. Les gens tentent d’acheter lorsque les cours sont faibles et de vendre lorsqu’ils sont élevés, mais prévoir les fluctuations des marchés nécessite une expérience qui fait défaut à la plupart d’entre nous.

En ce qui concerne les premiers risques, la meilleure façon de les gérer est de diversifier vos placements en combinant des placements dans différents secteurs, marchés, pays et types de placements.

Afin de vous aider à gérer le risque lié au choix du moment, vous pourriez envisager d’acheter votre placement selon la méthode des achats périodiques par sommes fixes

Grâce aux achats périodiques par sommes fixes, vous investissez le même montant d’argent à intervalles réguliers, quel que soit le prix du placement. Au fil du temps, investir de cette façon peut réduire votre coût unitaire moyen, comparativement à ce que vous auriez payé si vous aviez acheté toutes vos unités en même temps, alors que leur coût était plus élevé que la moyenne.

Les niveaux de tolérance au risque

La tolérance au risque dépend donc de votre degré d’aisance et de vos préférences personnelles d’une part, et de votre situation financière actuelle, d’autre part. Il est essentiel de faire concorder ces deux aspects. Si vous êtes friand de risque, mais que vous n’avez pas la capacité financière de vous remettre d’un recul du marché, vous pourriez avoir de réels problèmes. 

Une fois que vous aurez déterminé quelle est votre tolérance au risque, vous serez en mesure de déterminer quel type d’investisseur vous êtes.

Prudent : Votre tolérance au risque et votre capacité à l’assumer sont toutes deux faibles. Vos placements comporteront probablement moins d’actions et plus d’obligations ou d’actifs du marché monétaire (qui procurent généralement des rendements stables et moins de fluctuations de cours). 

Modéré : Vous vous situez entre les deux pôles. Peut-être avez-vous une tolérance au risque plutôt élevée, mais une capacité moindre. Vos placements pourraient comprendre une combinaison d’actions et d’obligations pour une approche plus équilibrée. 

Énergique : Votre tolérance au risque est élevée, tout comme votre capacité à prendre des risques. Vous acceptez la possibilité de voir la valeur de vos placements subir de grandes fluctuations au fil du temps. Vous rechercherez probablement un potentiel de rendement plus élevé. Vos placements sont probablement composés principalement d’actions (plutôt que d’obligations) de sociétés de grande et de petite taille.

Vous pouvez même choisir des placements qui offrent une diversification et qui sont prêts à composer avec des niveaux de risque précis.

Partager

Les renseignements fournis sont fondés sur les lois, les règlements et les autres règles en vigueur s’appliquant aux résidents canadiens. À notre connaissance, ils sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations sont susceptibles de changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation particulière se présente. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.