Passer au contenu principal

Idées et conseils

Comment composer avec la volatilité des marchés

Partager

Les fluctuations boursières peuvent être dérangeantes quand il s’agit de votre argent. Au lieu de se laisser gagner par l’inquiétude, mieux vaut être préparé. La bonne nouvelle? Des stratégies existent pour faire face aux hauts et aux bas du marché, vous assurer que vous n’avez pas pris un trop gros risque, et vous aider à rester concentré sur ce qui compte quand les nouvelles effrayantes sur les difficultés des marchés s’enchaînent sur votre fil d’actualité.

« Le marché boursier est une histoire de cycles et de comportement humain, source de réactions exagérées, dans un sens comme dans l’autre. » – Seth Klarman

Vision à long terme

La volatilité des marchés est inévitable. Il s’agit d’un comportement sain et normal. Tout comme les saisons, les marchés passent par des phases de croissance, de ralentissement et d’accélération. Malheureusement, le moment et la durée de ces cycles sont imprévisibles. Des variations marquées peuvent vous faire douter de votre plan de placement, mais il est important de ne pas paniquer. Les données passées montrent qu’un marché qui baisse finit toujours par remonter et à être plus dynamique qu’avant.

Il est naturel de vouloir protéger son portefeuille après un recul, la question du moment opportun où réintégrer le marché se pose. Comme l’illustre le graphique ci-dessous, battre en retraite n’est pas la bonne solution pour la plupart des investisseurs. En manquant les meilleures semaines sur les marchés, les investisseurs nuisent considérablement à leurs rendements potentiels. Par exemple, une personne qui investirait dans les actions canadiennes durant plus de 20 ans verrait la valeur de son placement passer de 10 000 $ à 39 690 $ (rendement total). Si cette même personne manquait la meilleure semaine des marchés, son placement de 10 000 $ n’atteindrait que 34 891 $. Garder le cap sur vos objectifs de placement à long terme peut vous aider à mettre en sourdine les commentaires des médias sur la baisse des marchés et vous éviter de prendre des décisions inconsidérées qui ne cadrent pas avec vos plans.

Répartition de l’actif et diversification

La diversification est une technique de base pour réduire le risque. Détenir des placements variés peut contribuer à diminuer l’inquiétude lorsque l’un d’entre eux fait moins bonne figure. C’est au fil du temps que le potentiel de croissance des actions est le meilleur. La raison pour laquelle on entend parler des hausses et des baisses fulgurantes des marchés boursiers est que les actions sont plus risquées. Ce sont des placements courants au Canada, mais pour la plupart des investisseurs, les actions ne sont pas la seule catégorie d’actif à détenir. Pour créer un portefeuille au rendement stable, il est préférable de s’exposer à plus d’une catégorie d’actif parce qu’il est impossible de prédire laquelle se distinguera d’une année à l’autre. De nombreux investisseurs se tournent vers les obligations, en général moins mouvantes mais au faible potentiel de rendement, ou vers d’autres types d’actifs, comme la trésorerie, les obligations d’État ou les effets du marché monétaire, qui sont très peu volatils et très peu performants.

La combinaison de diverses catégories d’actif dans un portefeuille s’appelle la diversification. Affecter l’actif d’une manière qui est cohérente avec votre situation financière, c’est-à-dire votre âge, le type de rendement dont vous avez besoin (et à quel moment vous en avez besoin) et le niveau de risque que vous pouvez assumer, est important.

Votre stratégie de répartition de l’actif peut varier. Vous pourriez par exemple détenir un portefeuille axé sur la croissance et composé entièrement de titres de jeunes entreprises innovantes ou placer tout votre argent dans un compte d’épargne à intérêt élevé. (Dans ce cas, la croissance de votre placement pourrait avoir de la difficulté à suivre le taux d’inflation.) La répartition de l’actif idéale se situe probablement entre ces deux extrêmes. Un professionnel d’expérience peut vous aider à choisir des placements qui correspondront à vos objectifs de placement. Avoir un plan d’investissement judicieux vous permettra de rester concentré sur le long terme malgré les fluctuations du marché sur le court terme.

Réexaminer son plan d’investissement régulièrement et le respecter

Avez-vous un plan d’investissement? Si oui, formidable. La moitié du chemin est parcouru. L’autre moitié consiste à penser à l’actualiser et, surtout, à le respecter.

Une bonne gestion de portefeuille commence par la répartition de l’actif. Au fil du temps, un portefeuille peut perdre de sa pertinence si la composante en actions fait mieux que celle en titres à revenu fixe.

Parlez à un conseiller pour y voir plus clair. La valeur que peut représenter la consultation d’un expert est très importante. Il vous aidera à respecter votre plan d’investissement, et vous remarquerez probablement une amélioration de vos placements au fil du temps. Une étude a démontré que la valeur des placements des personnes qui utilisent les services d’un conseiller pendant plus de 15 ans fait plus que doubler par rapport à la valeur des placements de celles qui ont consulté un conseiller pendant quatre ans1.

Le conseiller ne prédit pas le comportement du marché, il s’assure que vos placements soient dans la meilleure position possible en période de volatilité.

 

1 https://centredesinvestisseurs.ific.ca/financial-advice-increase-wealth/Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre    - S’ouvre dans une nouvelle fenêtre

Partager