Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Planification associée aux services de garde d’un enfant

Décembre 2021 – Temps de lecture : 15 min

Points à retenir

  • Lorsqu’elles réfléchissent à la vie après le congé parental, plusieurs personnes sont aux prises avec la difficile décision de retourner ou non au travail.

  • Des facteurs tels les coûts, le soutien social, l’accès aux services de garde et bien d’autres influent sur votre décision.

  • Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision, et il est important de faire un choix qui vous convient, à vous et à votre famille.

Partager

Réfléchir aux options offertes en matière de services de garde

Fonder une familleS’ouvre dans une nouvelle fenêtre est une étape emballante qui s’accompagne de plusieurs décisions à prendre.

Pour nombre de parents, les discussions sur ce qu’il adviendra après le congé parentalS’ouvre dans une nouvelle fenêtre ont lieu bien avant l’arrivée du bébé. Vous avez peut-être une idée précise de ce que sera ce nouveau chapitre pour vous, ou bien vous lisez des études et des enquêtes et tenez compte des faits et des chiffres. Vous pouvez aussi prendre une décision instinctive, changer d’avis à la dernière minute ou avoir une perspective à long terme soigneusement planifiée.

Quelle que soit votre décision, il est important de vous rappeler que chaque situation familiale est unique. Quand vient le temps de décider de retourner au travail ou de rester à la maison, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision – seul compte le meilleur choix pour votre famille.

Dans cette optique, il convient de réfléchir à certaines choses pour vous aider à prendre une décision.

  • Qui s’occupera de votre petit?

    Il faut bien sûr penser à la question de savoir qui s’occupera de votre enfant si vous retournez au travail. Vous pouvez choisir de le confier à un membre de la famille ou à un ami ou explorer des options comme une pouponnière ou une garderie. Vous pouvez également envisager des options comme l’école maternelle ou un centre Montessori. Des facteurs comme la durée de votre congé parental et l’âge de votre bébé lorsque vous prévoyez de retourner au travail influeront sur votre décision, de même que des questions comme celles du budget, de l’accès aux services de garde et de votre propre degré d’aisance.

  • Votre réseau de soutien

    Avez-vous un membre de la famille ou un ami à proximité qui est capable et désireux d’aider et de garder votre enfant? Le cas échéant, vous pourriez discuter avec cette personne s’il lui est possible de vous aider à vous occuper du bébé, que ce soit à temps plein ou dans le cadre d’une formule combinant l’aide familiale à des services de garde en bonne en due forme.

  • À quoi ressemble votre journée de travail?

    Vous travaillez par quarts ou vous travaillez de 9 h à 17 h? Après la pandémie de COVID-19, devrez-vous retourner au bureau à temps plein, ou travaillerez-vous selon une formule hybride combinant jours au bureau et jours en télétravail? Si vous devez vous rendre au travail, combien de temps supplémentaire votre trajet ajoutera-t-il à votre temps total d’absence de votre famille, et quelle en sera l’incidence sur des choses comme aller porter et chercher votre enfant aux services de garde? En ayant une idée de ce à quoi ressemblera votre nouvel emploi du temps, vous pourrez également vous faire une idée du nouvel emploi du temps de votre enfant.

  • Comment votre enfant s’adaptera-t-il à la garderie?

    Vous connaissez votre enfant mieux que quiconque. Chaque enfant étant différent, ce sont des facteurs comme les étapes qu’il a franchies et sa personnalité qui détermineront s’il est prêt à changer de milieu pour celui d’une garderie. Certains enfants peuvent s’épanouir dans un nouvel environnement, tandis que d’autres ont besoin d’un peu plus de temps. Il est important de tenir compte de la santé et du bonheur de l’enfant et de la façon dont il s’adaptera à ce changement lorsque vous prenez votre décision.

  • Budget

    Bien entendu, un facteur essentiel ici est votre budget. Si vous planifiez retourner au travail, vos prestations d’assurance-emploi prendront fin, et vous recommencerez à gagner un revenu. Cela dit, il se peut que vous deviez assumer en même temps les frais supplémentaires des services de garde. Pour de nombreux parents, il est souvent important de réfléchir à leur situation financière générale et d’évaluer ce qu’ils gagneront par rapport à ce qu’ils dépenseront en retournant travailler.

Rester à la maison

Il y a plusieurs avantages à rester à la maison, particulièrement si vous avez plus d’un enfant.

Le fait d’être à la maison vous permet de passer des moments de qualité et de créer des liens avec votre enfant, et c’est une façon de vous assurer d’être présent pour assister aux moments précieux des premières années. Vous pouvez également trouver un meilleur équilibre entre vous occuper du bébé et effectuer les tâches ménagères, car le temps qui n’est pas consacré à aller porter et chercher votre enfant aux services de garde peut être mis à profit pour d’autres activités.

Bien sûr, l’un des principaux avantages à ne pas envoyer son enfant à la garderie est de ne pas avoir à payer les frais connexes. Cependant, comme votre arrêt de travail aura une incidence sur votre revenu, vous devrez peut-être apporter quelques ajustements à votre vie quotidienne pour vous adapter à cette perte de revenu continue.

La garderie offre aux enfants la possibilité de faire l’expérience de l’indépendance, ainsi que de développer leurs compétences verbales et sociales et autres compétences clés. Si vous pensez que votre enfant n’est pas tout à fait prêt à aller à la garderie, mais que vous ne voulez pas qu’il manque cette occasion de se développer, vous pouvez chercher des cours ou des groupes pour les bébés ou les tout-petits près de chez vous. Ceux-ci offrent non seulement une occasion à l’enfant d’apprendre, mais il vous permet aussi, à vous et à l’enfant, de socialiser.

Si vous ne retournez pas au travail, vous risquez de voir vos interactions sociales limitées. Il est donc important de trouver des moyens de rester en contact avec des personnes que vous aimez et de vous adonner à des activités qui vous plaisent pour ne pas perdre le moral ou vous sentir isolé. Ne pas faire garder son enfant signifie souvent ne pas avoir de pause, et s’occuper constamment de son enfant peut entraîner son lot de difficultés émotionnelles. Il est important de donner la priorité à votre bien-être mental pendant cette période afin de prévenir des problèmes tels que l’épuisement, l’anxiété et le stress.

Retourner au travail

Il se peut que vous sentiez que votre bébé est prêt à franchir les prochaines étapes de son développement, que vous vous sentiez prêt à reprendre le travail, ou que vous ne puissiez pas vous permettre de vous absenter plus longtemps. Quelles que soient la ou les raisons, si vous reprenez le travail, il y a des avantages à en attendre.

Si vous retournez dans un environnement de travail physique, le changement de rythme et de cadre peut être le bienvenu. Si votre employeur est l’un de ceux qui continuent à autoriser le travail à domicile, vous pourrez constater que votre concentration et votre productivité sont accrues sans les distractions causées par les enfants. De nombreux parents aiment retrouver leurs collègues et avoir l’occasion de socialiser de nouveau, ce qui leur permet de nouer et de renouer des liens tout en explorant de nouvelles possibilités et de nouveaux objectifs professionnels.

En ce qui concerne votre carrière, le fait de reprendre une activité qui vous passionne peut vous rendre heureux et épanoui. Un retour au travail signifie également que la baisse de salaire que vous avez subie pendant votre congé est chose du passé. Le revers de la médaille, c’est le coût associé à faire garder votre enfant, qui peut être considérable selon l’endroit où vous vivez.

 

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels applicables aux résidents du Canada. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.