Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. En savoir plus

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Bienvenue à la Canada Vie! La Financière Liberté 55 est une division de La Compagnie d'Assurance du Canada sur la Vie, et les renseignements que vous avez demandés peuvent être consultés ici.

Décembre 2021 – Temps de lecture : 15 minutes

Fonder une familleS’ouvre dans une nouvelle fenêtre est une étape emballante qui s’accompagne de plusieurs décisions à prendre.

Pour nombre de parents, les discussions sur ce qu’il adviendra après le congé parentalS’ouvre dans une nouvelle fenêtre ont lieu bien avant l’arrivée du bébé. Vous avez peut-être une idée précise de ce que sera ce nouveau chapitre pour vous, ou bien vous lisez des études et des enquêtes et tenez compte des faits et des chiffres. Vous pouvez aussi prendre une décision instinctive, changer d’avis à la dernière minute ou avoir une perspective à long terme soigneusement planifiée.

Quelle que soit votre décision, il est important de vous rappeler que chaque situation familiale est unique. Quand vient le temps de décider de retourner au travail ou de rester à la maison, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision – seule compte le meilleur choix pour votre famille.

Dans cette optique, il convient de réfléchir à certaines choses pour vous aider à prendre une décision.

Il y a plusieurs avantages à rester à la maison, particulièrement si vous avez plus d’un enfant.

Le fait d’être à la maison vous permet de passer des moments de qualité et de créer des liens avec votre enfant, et c’est une façon de vous assurer d’être présent pour assister aux moments précieux des premières années. Vous pouvez également trouver un meilleur équilibre entre vous occuper du bébé et effectuer les tâches ménagères, car le temps qui n’est pas consacré à aller porter et chercher votre enfant aux services de garde peut être mis à profit pour d’autres activités.

Bien sûr, l’un des principaux avantages à ne pas envoyer son enfant à la garderie est de ne pas avoir à payer les frais connexes. Cependant, comme votre arrêt de travail aura une incidence sur votre revenu, vous devrez peut-être apporter quelques ajustements à votre vie quotidienne pour vous adapter à cette perte de revenu continue.

La garderie offre aux enfants la possibilité de faire l’expérience de l’indépendance, ainsi que de développer leurs compétences verbales et sociales et autres compétences clés. Si vous pensez que votre enfant n’est pas tout à fait prêt à aller à la garderie, mais que vous ne voulez pas qu’il manque cette occasion de se développer, vous pouvez chercher des cours ou des groupes pour les bébés ou les tout-petits près de chez vous. Ceux-ci offrent non seulement une occasion à l’enfant d’apprendre, mais il vous permet aussi, à vous et à l’enfant, de socialiser.

Si vous ne retournez pas au travail, vous risquez de voir vos interactions sociales limitées. Il est donc important de trouver des moyens de rester en contact avec des personnes que vous aimez et de vous adonner à des activités qui vous plaisent pour ne pas perdre le moral ou vous sentir isolé. Ne pas faire garder son enfant signifie souvent ne pas avoir de pause, et s’occuper constamment de son enfant peut entraîner son lot de difficultés émotionnelles. Il est important de donner la priorité à votre bien-être mental pendant cette période afin de prévenir des problèmes tels que l’épuisement, l’anxiété et le stress.

Il se peut que vous sentiez que votre bébé est prêt à franchir les prochaines étapes de son développement, que vous vous sentiez prêt à reprendre le travail, ou que vous ne puissiez pas vous permettre de vous absenter plus longtemps. Quelles que soient la ou les raisons, si vous reprenez le travail, il y a des avantages à en attendre.

Si vous retournez dans un environnement de travail physique, le changement de rythme et de cadre peut être le bienvenu. Si votre employeur est l’un de ceux qui continuent à autoriser le travail à domicile, vous pourrez constater que votre concentration et votre productivité sont accrues sans les distractions causées par les enfants. De nombreux parents aiment retrouver leurs collègues et avoir l’occasion de socialiser de nouveau, ce qui leur permet de nouer et de renouer des liens tout en explorant de nouvelles possibilités et de nouveaux objectifs professionnels.

En ce qui concerne votre carrière, le fait de reprendre une activité qui vous passionne peut vous rendre heureux et épanoui. Un retour au travail signifie également que la baisse de salaire que vous avez subie pendant votre congé est chose du passé. Le revers de la médaille, c’est le coût associé à faire garder votre enfant, qui peut être considérable selon l’endroit où vous vivez.

 

Il y a aussi la question de l’accès. La pandémie a entraîné la fermeture de nombreuses garderies, et certains fournisseurs de services de garde ont carrément quitté le secteur. De nombreux services de garde et centres Montessori ont des listes d’attente, certains parents ajoutant le nom de leur bébé à la liste avant même qu’il ne soit né. L’accès à des services à proximité peut donc jouer un rôle important dans votre retour au travail.

Si, pour certains, passer du temps loin de leur enfant est un changement bienvenu, d’autres peuvent avoir du mal à supporter la séparation. Vous seul pouvez décider si vous vous sentez prêt à retourner au travail et quelle forme prendra ce retour au travail.

Selon un rapport du Centre canadien de politiques alternativesOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, le coût des services de garde d’enfants dans les villes canadiennes en 2020 varie énormément. En effet, le coût médian pour la garde d’un nourrisson au Québec est de 181 $ par mois, un chiffre qui passe à 1 866 $ par mois à Toronto – le montant le plus élevé au pays. En tenant compte de facteurs comme votre salaire net, le fait que votre ménage compte sur un seul ou deux revenus et le nombre d’enfants que vous faites (ou prévoyez de faire) garder, vous pourrez déterminer si le coût est viable.  

Les renseignements contenus dans la présentation sont fournis à titre informatif seulement et ne doivent pas être considérés comme des conseils juridiques ou fiscaux. Tout a été mis en œuvre pour assurer l’exactitude de l’information; néanmoins, des erreurs et des omissions peuvent survenir. Tous les commentaires relatifs à l’imposition sont de nature générale et sont fondés sur les lois fiscales canadiennes actuelles et leurs interprétations visant les résidents canadiens, lesquelles peuvent changer. Il est recommandé de consulter votre conseiller juridique, fiscal ou comptable pour obtenir un avis sur une situation particulière. Les renseignements sont fournis par La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie et sont à jour à la date de publication du présent document.  

Articles connexes

October 21, 2019