Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. En savoir plus

La Great-West, compagnie d’assurance-vie, la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie forment désormais une seule et même compagnie : La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Bienvenue à la Canada Vie! La Financière Liberté 55 est une division de La Compagnie d'Assurance du Canada sur la Vie, et les renseignements que vous avez demandés peuvent être consultés ici.

Octobre 2021 – Temps de lecture : 15 minutes

Comment savoir si vous êtes prêt à fonder une famille? Cette question comporte un aspect émotionnel et profondément personnel et vous seul pouvez y répondre, mais sur le plan financier, c’est un peu plus simple.

Se préparer à agrandir sa famille est une période formidable, mais, comme toutes les grandes décisions de la vie, elle nécessite une planification, des conseils d’experts et beaucoup de recherches.

Voici quelques-unes des choses auxquelles vous devez penser pour vous préparer financièrement à accueillir votre petit trésor.

Comprendre le coût de fonder une famille

L’expérience de la parentalité n’a pas de prix, mais elle représente aussi un coût important. En fait, selon MoneysenseOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre (en anglais seulement), la famille canadienne moyenne dépense entre 10 000 $ et 15 000 $ par an pour élever un enfant jusqu’à ses 18 ans. (Cela représente plus de 180 000 $ au total.)

Au cours de la première année de la vie de votre bébé, vous devrez faire face à une série de dépenses particulières, dont les suivantes :

  • Les vêtements, qui ne lui feront chaque fois que quelques mois
  • La poussette, le siège d’auto, le berceau et les autres équipements pour bébé
  • La préparation lactée (si c’est ce que vous choisissez) et la nourriture lorsque le bébé sera sevré
  • Les frais de gardeS’ouvre dans une nouvelle fenêtre, qui peuvent inclure les frais associés à des gardiens d’enfants ou à une garderie si les deux parents travaillent
  • Une maison ou une voiture plus grande pour tenir compte des besoins de votre famille grandissante

N’oubliez pas les prestations de maternité, les prestations de paternité et les prestations parentalesS’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Non seulement vous recevrez un pourcentage de votre salaire normal de la part de l’État – un maximum de 55 % en fonction de vos revenus –, mais votre employeur pourrait également vous consentir d’autres avantages. Certaines entreprises offrent des compléments aux prestations d’État auxquelles vous avez droit, ce qui peut vous aider à décider si vous voulez prendre le congé de maternité ou de paternité standard de 52 semaines ou le congé prolongé de 69 semaines. Mise en garde :  Cette information peut varier en fonction de la province ou du territoire où vous vivez, alors assurez-vous de vous renseigner sur les prestations offertes selon votre lieu de résidence.

Plus vous vous préparez avant d’avoir des enfants, plus vous serez prêt lorsqu’ils arriveront. (Moins vous aurez de choses à faire lorsque vous manquerez de sommeil, mieux tout le monde se portera.) Voici quelques mesures financières que vous pouvez prendre maintenant et dont vous serez reconnaissant à l’avenir.

Rembourser les dettes

Si vous avez des dettes sur votre carte de crédit, c’est le moment d’essayer de les rembourser... et de résister à la tentation d’y mettre les dépenses liées au bébé. Et bien sûr, cela comprend les achats effectués au milieu de la nuit, lorsque vous êtes à bout de nerfs au moment du boire.

Constituer votre épargne

C’est le moment d’obtenir un revenu d’appoint ou de chercher un emploi mieux rémunéré, car vous n’aurez probablement pas le temps de faire ces démarches lucratives lorsque le nouveau-né arrivera. Envisagez également de vous adapter rapidement à votre budget post-bébé (par exemple en faisant semblant que les prestations de maternité suffisent) avant l’arrivée du bébé. Cela vous aidera à vous constituer un coussin financier, et votre nouveau style de vie sera moins un choc le moment venu.

Rédiger un testament

Si vous ne l’avez pas encore fait, prenez le temps de rédiger ce document juridique essentiel avant la venue de votre enfant, qui vous tiendra occupé.

La préparation financière en vue de l’arrivée d’un bébé ne s’arrête pas une fois votre congé parental terminé. Assurez-vous que votre famille est promise à un avenir financier solide en épargnant dès aujourd’hui. Quelques options à considérer :

Régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Aidez votre enfant à payer ses études postsecondaires en cotisant à ce compte consacré à l’épargne-études. L’argent y fructifie à l’abri de l’impôt et l’État y apporte également sa contribution au moyen de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE).

Assurance vie

L’assurance vie peut contribuer à alléger le fardeau financier en cas d’imprévu. Si vous avez une assurance vie, envisagez d’augmenter le montant de votre protection.