Passer au contenu principal

Mesures que prend la Canada Vie pour vous soutenir en cette période de COVID-19. En savoir plus

Votre navigateur Web est désuet. Pour une expérience optimale, utilisez un navigateur moderne comme Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Idées et conseils

Gérer le changement

23 novembre 2020

Partager

  • La pandémie de COVID-19 a changé le mode de vie de la plupart des Canadiens 
  • Le changement peut susciter toute une gamme de réactions et de mécanismes d’adaptation 
  • Plusieurs conseils et astuces peuvent vous aider à composer avec le changement

Il ne fait aucun doute que 2020 a été une année de changement sans précédent.

L’éclosion en mars a chamboulé ce qui avait été, pour bon nombre d’entre nous, des années de routine et de constance. À peu près tous les aspects de la vie ont été affectés : le navettage, l’école, nos vies sociales, nos routines de mieux-être, etc. La pandémie se poursuivra en 2021 et continuera d’apporter son lot de changements.

Comment accepter des changements majeurs?

Les gens adoptent plusieurs comportements pour composer avec le changement, et la plupart de ces comportements tombent dans l’une des deux catégories suivantes :

Catégorie : Évitement Contrôle
Façons dont les gens font face au changement:

On parle de « comportements d’évitement » lorsque les gens évitent délibérément de composer avec le changement. En voici des exemples : 

  • Ignorer les factures, lettres, courriels et appels téléphoniques 

  • Annuler les plans et éviter les interactions sociales

  • Éviter les discussions ou conversations qui portent sur le changement ou qui rendent mal à l’aise 

  • Reporter les tâches ou le travail à plus tard 

  • Éviter les sensations physiques ou le toucher 

On parle de « comportements de contrôle ou d’acceptation » lorsque les gens agissent de façon proactive et pratique pour composer avec le changement. En voici des exemples : 

  • Préparer des listes de choses à faire et un plan d’action

  • Réfléchir à la situation ou en discuter avec quelqu’un d’autre de façon raisonnable

  • S’organiser 

  • Trouver du soutien 

  • Voir le changement comme étant une opportunité, et non pas une menace  

Les comportements d’évitement ont été associés à la dépression et l’anxiétéi. Délaisser cet état d’esprit est un excellent point de départ quand il s’agit de composer avec le changement. D’autres stratégies peuvent également nous aider à gérer le changement et l’incertitude.

Conseils pour composer avec le changement

Créez une routine. Essayez de structurer chacune de vos journées de façon positive, en commençant par une routine matinale qui réduit le stress. Par exemple, vous pouvez choisir vos vêtements et préparer votre pot de café la veille, ou commencer la journée en prenant le temps d’écouter votre musique préférée. Voici d’autres exemples de choses positives à inclure à n’importe quel moment de votre journée : écouter votre livre audio préféré, écrire dans votre journal, méditer, faire de l’exercice ou converser avec l’un de vos proches par visioconférence.

Accordez-vous du temps de répit. S’adapter au changement peut gruger beaucoup d’énergie émotionnellement, physiquement et mentalement. Vous risquez de vous épuiser rapidement si vous ne prenez pas de pauses. Assurez-vous d’inclure du temps de répit dans votre routine : prenez le temps de relaxer ou de faire une activité qui vous décontracte. Par exemple, faites de légers exercices, méditez, prenez un bain, faites de la lecture ou toute autre activité qui réduit le stress.

Pensez à ce qui va bien. En période de changement – surtout s’il s’agit d’un changement négatif – il peut être facile de s’attarder à tout ce qui va mal. Cela peut être difficile, mais prenez le temps de penser à ce qui va bien et aux choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant comme votre famille, votre santé, votre maison ou votre emploi. Lors des journées particulièrement difficiles, prenez le temps d’apprécier les petites choses de la vie comme une bonne tasse de café, la beauté du ciel bleu, ou un épisode de votre émission de télévision préférée. Petit train va loin.

Alimentez-vous bien. Le changement peut être une source de stress, ce qui peut affaiblir votre système immunitaire, entraîner de l’épuisement et augmenter votre risque de tomber malade. Vous trouverez peut-être que des biscuits ou des croustilles vous apportent un certain réconfort et améliorent votre humeur, et c’est bien le cas. Ces aliments augmentent dans le cerveau les taux de sérotonine, « l’hormone du bonheur » qui diminue grandement en période de stress élevé. Il n’y a pas de mal à puiser dans l’armoire à collations de temps en temps, mais seule une alimentation saine peut stimuler votre système immunitaire. Votre esprit et votre corps sont alors mieux équipés pour faire face au changement. En plus de boire beaucoup d’eau, voici des exemples d’aliments qui peuvent aider : avocats, bananes, poissons gras, légumes à feuilles vert foncé, oranges et noix.

Pour terminer :

  • Le changement n’est pas toujours mauvais, et les bons changements ne sont pas toujours faciles. Les changements positifs peuvent eux aussi déclencher une réponse de stress. Déménager dans une nouvelle maison, avoir un enfant, terminer ses études ou commencer un nouvel emploi peuvent tous être des événements joyeux, mais aussi stressants. Un changement positif peut apporter son lot de difficultés aussi. N’oubliez pas de partager comment vous vous sentez et de mettre en pratique certains des conseils ci-dessus pour vous aider à traverser les moments éprouvants de la vie.   
  • Demandez de l’aide. Si vous vous sentez accablé, anxieux ou déprimé en raison d’un changement, parlez-en à vos proches. Nous sommes là aussi pour vous aider. Visitez le site Stratégies en milieu de travail sur la santé mentaleOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre - S’ouvre dans une nouvelle fenêtre .    

Partager