Aujourd’hui

Société dont le siège social est situé à Toronto, la Canada-Vie offre des produits et des services d’assurance et de gestion du patrimoine à l’intention des particuliers, des familles et des entreprises partout au Canada.

2007

L’immeuble du siège social de la Canada-Vie à Toronto se voit décerner le prestigieux prix de l’édifice historique de l’année remis par la section torontoise de la Building Owners and Managers Association (BOMA)..

2003

La Canada-Vie devient membre du groupe de sociétés de Great-West Lifeco Inc., dont font déjà partie la London Life et la Great-West.

1999

La Canada-Vie prend de l’expansion à l’échelle du pays avec l’acquisition de Crown, compagnie d’assurance-vie du Canada.

1997

La Canada-Vie fait l’acquisition de MetLife au Royaume-Uni.

1994

La Canada-Vie fait l’acquisition des activités d’assurance individuelle de la New York Life au Canada et des activités d’assurance individuelle de la Financière Manuvie au Royaume-Uni.

1970

La Canada-Vie inaugure le premier lien transatlantique rendant possible la transmission de la voix ainsi que de données et de documents par ordinateur, par téléscripteur et télécopieur.

1964

A.H. Lemmon, treizième président de la Canada-Vie, adopte le traitement automatisé des données. Cette technologie de pointe permet à la compagnie de traiter les données de façon plus rapide et plus efficace que jamais auparavant.

1959

comme son fondateur, Hugh C. Baker, l’avait envisagé à l’origine.

1951

À la demande d’un vice-président, une antenne météorologique est installée au sommet du siège social de la Canada-Vie, situé sur l’avenue University, à Toronto. Les ampoules fixées à une tour de soutien indiquent les variations de température, tandis qu’un phare au sommet de l’antenne – dont Environnement Canada révise la couleur quatre fois par jour – donne les prévisions météorologiques.

1931

La Canada-Vie inaugure son siège social sur l’avenue University à Toronto.

1929

La construction du nouveau siège social de la Canada-Vie s’amorce. Ce chantier de 18 mois au centre-ville de Toronto permet à des hommes de métier d’avoir un travail stable pendant la première année – sans conteste la plus difficile – de la Grande Crise.

1928

Leighton McCarthy devient le président après le départ à la retraite d’Herbert Coplin Cox. M. McCarthy maintient la stratégie d’investissement prudente de la Canada-Vie pendant la Grande Crise. La compagnie rend possibles les rachats, fournit des avances sur police, aide les agriculteurs à demeurer propriétaires de leur ferme et n’effectue aucune mise à pied. Plus tard, M. McCarthy devient le premier ambassadeur du Canada aux États-Unis.

1920

La Canada-Vie lance sa première police d’assurance collective.

1914

Pas moins de 55 employés de la Canada-Vie s’enrôlent pour servir leur pays à l’étranger pendant la Grande Guerre mondiale. Quatre d’entre eux ne sont jamais revenus. Sous la présidence d’Herbert Coplin Cox, la Canada-Vie évite de demander des frais supplémentaires aux propriétaires de police qui intègrent les forces armées. De plus, ceux qui vont servir le pays à l’étranger et qui ne possèdent pas de police sont admissibles à une assurance-vie, moyennant une surprime compte tenu des dangers que comporte leur mission. Aucune autre compagnie n’égale l’offre de la Canada-Vie à cet égard.

1914

Edward W. Cox remplace son père, George Cox, comme président de la Canada-Vie, mais décède cinq mois plus tard. Herbert Coplin Cox succède alors à son frère, Edward.

1902

Après des années d’activités au Royaume-Uni et en Irlande, la Canada-Vie ouvre officiellement des succursales dans la région pour mieux servir ses clients. Seulement 35 ans après la Confédération, une compagnie canadienne bouclait la boucle : plutôt qu’une compagnie britannique assurant des Canadiens, c’était maintenant une compagnie canadienne qui exploitait des succursales à part entière en Grande-Bretagne.

1899

Le quatrième président de la Canada-Vie, Alexander Gillespie Ramsey, prend sa retraite. Le sénateur George Cox est élu président de la compagnie. Sous la direction de cet homme d’affaires, qui est le meilleur agent en Ontario, la compagnie prend rapidement de l’expansion. Elle déménage à Toronto son siège social, qui était jusqu’alors situé à Hamilton. La Canada-Vie étend ses activités ailleurs au Canada en ouvrant des succursales à Calgary et à Vancouver.

1895

La Canada-Vie publie les premières tables de mortalité au Canada, qui révèlent que l’espérance de vie au Canada correspond à celle que l’on enregistre aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. Auparavant, on tenait pour acquis que le climat plus rigoureux du Canada abrégeait l’espérance de vie.

1877

À la suite du grand incendie de Saint John, au Nouveau-Brunswick, en 1877, qui a détruit deux cinquièmes de la ville, le président de la Canada-Vie, Alexander Gillespie Ramsey, voit au versement d’une somme importante à titre de contribution aux efforts d’aide.

1875

Alexander Gillespie Ramsey, vivant alors en Écosse, déménage sa famille au Canada pour devenir président de la Canada-Vie. M. Ramsey établit de nouvelles lignes directrices permettant à ceux qui vivent en régions éloignées ou dans des endroits dangereux de se procurer une police d’assurance-vie, moyennant une surprime liée à ce facteur.

1859

Le premier président de la Canada-Vie, Hugh C. Baker, décède. Il a eu pour successeur John Young (de 1859 à 1873) et E. Cartwright Thomas (de 1873 à 1875)

1849

La Canada-Vie se voit accorder une charte provinciale de constitution en société. Pour souligner l’occasion, la Canada-Vie adopte un emblème représentant un pélican qui nourrit sa

1848

Le Canada comptant alors une population faible – mais croissante – répartie sur un vaste territoire, la Canada-Vie fait appel aux services de George Baker fils comme agent itinérant. En plus de faire souscrire des affaires nouvelles, George Baker fils fait la promotion de l’assurance en offrant des conférences gratuites et en publiant des articles dans les journaux locaux.

1847

Se procurer une assurance-vie. Il assume les fonctions de président, d’actuaire et de directeur général de la première compagnie d’assurance-vie au Canada. La Canada-Vie établit sa première police d’assurance-vie au nom de M. Baker. Au cours de sa première année d’existence, la compagnie – qui vient de prendre son envol – réalise un bénéfice considérable.